Hypersensibilité dentaire

Facteurs Hypersensibilité DentaireL’usure dentaire et le déchaussement des dents peuvent provoquer l’exposition de surfaces dentaires, là où les terminaisons nerveuses de la dent sont moins protégées. Cette exposition occasionne très souvent l’hypersensibilité des dents au chaud, froid, sucré, acidité des agrumes, brossage, pression et toucher.

Attention à l’émail

La première cause de l’hypersensibilité dentaire est la destruction de l’émail exposant la dentine. La dentine est traversée par de très petits canaux contenant un liquide qui communiquent entre l’intérieur et l’extérieur de la dent. Lorsque l’émail est altéré, le contact avec des substances occasionne une dilatation ou une rétractation du liquide contenu à l’intérieur de ces canaux. Cela active les terminaisons nerveuses, d’où la sensation de douleur. Plusieurs phénomènes peuvent altérer la couche d’émail, dont:

L’érosion, qui est la destruction dentaire due à un processus chimique qui dissout l’émail des dents. En général, plusieurs dents sont touchées. (ex: consommation excessive de boissons gazeuses/énergisantes, de jus d’agrumes, vomissements chroniques, vapeurs industrielles acides, etc.)

L’attrition, qui est une forme d’usure dentaire causée par frottement des dents les unes contre les autres (ex: le grincement des dents, l’habitude de ronger ses ongles, la présence de poussières abrasives dans certains milieux de travail, l’utilisation de tabac à chiquer, etc.)

L’abrasion, qui est l’usure mécanique des dents causée par des forces autres que celles de la mastication (ex: le brossage traumatique dans un sens horizontal et/ou avec une brosse à dents trop rigide et/ou avec un dentifrice trop abrasif, ou encore des mauvaises habitudes comme des objets placés entre les dents, tels clous, pinces à cheveux, épingles, pipe, etc.)

L’abfraction, qui est l’usure des dents due à la relation entre les forces de la mastication et la position des dents, qui peut produire à long terme de très petites fractures dans l’émail. Ces petites fractures se retrouvent majoritairement au collet des dents tout près de la gencive, là ou l’émail est plus mince. On en découvre fréquemment sur les dents qui sont les plus sollicitées à la mastication.

 

Mes dents se déchaussent

La seconde cause de l’hypersensibilité dentaire est la récession gingivale. Si la gencive ne recouvre pas totalement la racine de la dent, alors la dentine se retrouve directement en contact avec les différents stimuli que sont le froid, le chaud, le sucré, etc. Et, par un phénomène similaire au précédent, les dents deviennent hypersensibles. Les récessions gingivales sont souvent causées par des phénomènes comme l’abrasion et l’abfraction (décrits ci-haut), mais aussi en grande partie par les maladies parodontales comme la gingivite et la parodontite qui augmentent la prévalence à l’hypersensibilité dentaire de 72 à 98% chez les patients.

 

Sensibilité temporaire

Outre la sensibilité causée par l’usure dentaire et la récession gingivale, une sensibilité temporaire peut se manifester dans certains cas comme:

– le blanchiment dentaire;

– les chirurgies des gencives;

– le détartrage ou polissage;

Le blanchiment est la cause la plus courante de la sensibilité temporaire. On note que jusqu’à 75% des personnes qui blanchissent leurs dents souffrent d’inconfort.

Méfiez vous des piercings buccaux

De plus en plus répandu, le piercing de la lèvre ou de la langue vous séduit ou vous a-t-il peut-être déjà séduit… Mais attention, il n’est pas sans conséquence sur les dents et les gencives. Le piercing buccal est effectivement à l’origine de problèmes souvent imperceptibles par le porteur car non visibles et non douloureux au quotidien. Qu’il soit posé sur la lèvre supérieure ou inférieure, le frottement répété du piercing (métallique ou non-métallique) contre les dents et/ou la gencive provoque des dégâts parfois irréparables comme la perte d’émail, des fractures dentaires, une récession de la gencive, une perte d’os, etc.

La lutte contre l’hypersensibilité dentaire au quotidien

Si vous souffrez d’hypersensibilité, plusieurs solutions s’offrent à vous. À la maison, vous pouvez utiliser des dentifrices dits pour « dents sensibles » disponibles dans toutes les pharmacies. Ils agissent en obstruant l’embouchure des petits canaux à la surface de la dentine. Généralement, ces dentifrices sont à base de molécules de calcium, potassium, strontium, fluor, etc., qui vont jouer le rôle de « bouchons » de ces canaux. Il ne faut pas oublier que l’hypersensibilité dentaire est très variable d’une personne à l’autre et l’usage de ces dentifrices pourra éliminer ou du moins, atténuer les symptômes, après un usage quotidien recommandé de 3 mois.

D’autres traitements sont aussi disponibles en cabinet dentaire comme certains vernis, une solution fluorée, le recouvrement par une résine composite (plombage blanc) ou encore dans certains cas, une greffe de gencive. Toutefois, ces traitements en cabinet dépendent de la sévérité et de la localisation des zones sensibles. N’hésitez pas à en discuter avec votre dentiste, il pourra vous conseiller sur une méthode adaptée à vos besoins.