Les suivis préventifs

La bouche, avec son milieu constamment humide et acide, est un environnement des plus favorables au développement des bactéries. En fait, on identifie plus de 500 types de bactéries qui peuvent s’y retrouver d’une façon ou d’une autre, d’où l’importance d’avoir une bonne hygiène buccale.

Ceci dit, de ces centaines de bactéries identifiables, plusieurs sont pathogènes dans notre bouche, c’est-à-dire qu’elles sont à l’origine de maladies buccales.  Nous classerons celles-ci en trois grandes familles.

Les premières, on s’en doute, vivent à la surface des dents et causent la carie, l’une des maladies les plus répandues au monde.

Les secondes se développent sur les muqueuses telles que la langue et les joues, ce qui cause souvent la mauvaise haleine, par exemple. Un simple brossage et un rince-bouche utilisés de façon quotidienne pourront prévenir et même réduire les effets néfastes de ces bactéries.

Les troisièmes sont des bactéries plus spécifiques. Plutôt que de s’intéresser à la dent, elles s’infiltrent sous la gencive et causent les gingivites et les parodontites, deux infections buccales aussi fréquentes mais beaucoup plus sournoises que la carie. Principale cause de la perte des dents chez les adultes, la gingivite et la parodontite sont présentes chez plus de 80% des adultes nord-américains. Ces deux infections sont dites sournoises puisqu’elles ne causent habituellement ni douleur, ni inconfort avant d’atteindre un stade avancé qui alors s’avère plus difficile à traiter. Elles ne sont habituellement dépistées que lors d’un examen minutieux chez le dentiste.

Les bactéries responsables des infections parodontales (gingivites et parodontites) se développent aux endroits difficiles d’accès lors de l’hygiène buccale quotidienne. Elles s’accrochent principalement entre les dents et sous la gencive, des endroits que la brosse à dents et même la soie dentaire ont de la difficulté à atteindre. Ce sont ces endroits bien précis que votre hygiéniste dentaire cible lors de vos suivis préventifs réguliers. Ce que la majorité des gens appelleront simplement le ‘nettoyage’ effectué par l’hygiéniste est en fait un traitement  qui consiste à prévenir, intercepter ou guérir l’infection des tissus autour des dents.

Reste encore à savoir à quelle fréquence ces visites de prévention à la clinique dentaire sont nécessaires?  Il est aujourd’hui reconnu que le cycle bactérien redevient mature au bout de trois à quatre mois. De plus, chaque personne réagit différemment à l’inflammation et à l’infection, c’est pourquoi certains d’entre vous devront être suivis plus fréquemment que d’autres, selon leur niveau de susceptibilité. Faites confiance à votre dentiste et votre hygiéniste dentaire qui sauront vous prescrire la fréquence à laquelle vous devriez avoir vos suivis préventifs. Ce sont des professionnels, experts en détection et en traitement des maladies buccales.

Carolle Dubois, HD